_caracterologie_

« L’oubli » de la caractérologie

Si nous voulons tenter de répondre à cette question, il faut accepter d’entrer dans une zone où les herbes deviennent plus hautes. Mais d’abord quelques réflexions sur la disparition de C comme « science ». Rappelons que « la » science est sociale de part en part : ce qu’on appelle l’objectivité scientifique est fondamentalement intersubjectivité. En effet, la revue par les pairs (« les collègues compétents », dit Stengers) est à la fois le moyen de validation de la science[1] et sa condition d’existence[2]. Bref, pour qu’une science naisse et vive, il faut que se crée et se maintienne l’intérêt d’une communauté de chercheurs dans le domaine concerné. S’est-il trouvé une communauté de ce genre concernant C ? Il semble que non — C n’a jamais bénéficié d’une communauté de recherche « formelle » de type universitaire en France. Les sciences psychologiques, en plein développement depuis les années 50-60, sont restées, sur notre continent, « à bonne distance » du paradigme caractérologique, qui sans doute rappelait trop la vieille science « des philosophes ». C n’en a pas moins connu un certain « rayonnement », y compris hors de nos frontières, avec la revue internationale de caractérologie  — mais qui ne semble pas avoir été relié à une communauté de recherche de psychologie expérimentale. Tout cela mériterait d’être vérifié à la source, justifiant bien d’autres recherches.

Mais il faut aller plus loin. Je ne pense pas qu’il suffise de montrer que C n’a pas bénéficié de communauté de recherche pour en expliquer la disparition ; il faut encore comprendre pourquoi elle n’a pas bénéficié de communauté de recherche. Il conviendrait alors sans doute de visiter les documents personnels, les nominations, les changements institutionnels, les acquisitions des bibliothèques, les options des uns et des autres, etc. Mais là encore on pourrait ne pas s’en satisfaire. Ce qu’il faut comprendre au fond, c’est pourquoi l’attention s’est portée ailleurs. En cela, il faut quitter le niveau de l’explication historique et tenter d’atteindre à des schèmes plus profonds. Il s’agirait de régler la focale sur une évolution globale, de voir comment tout un monde a glissé vers un autre paradigme[3].

voir l'article Exit la nature.

[1] L’unique moyen, quel que soit le domaine.

[2] C’est à dire de reconnaissance et de diffusion hors de la communauté de recherche.

[3] Où le développement manifeste des sciences n’est qu’un élément — peut-être un effet parmi d’autres.